LECTURES DE CONTES CELTES

 

La tradition celte s'est transmise par la parole depuis la nuit des temps...

 

Les celtes aimaient se glorifier de leurs exploits personnels, s'assoir autour d'une grande tablée pour raconter l'histoire de leur tribu, de leurs chefs ou de leurs dieux ou encore inventer des héros, héroines ou personnages imaginaires. Ces récits, qui pour beaucoup ont été oubliés ou perdus, se transmettaient oralement de génération en génération puisque l'écriture était interdite et réservée aux druides. Cependant, dans certains lieux où les traditions sont toujours restées vivaces, en Irlande, en Bretagne, en Galice ou dans quelques provinces reculées... certaines histoires et légendes, remaniées au fil des siècles, ont été écrites... et nous sont parvenues.

 

Objectif:

- Faire connaitre et transmettre les valeurs et la culture des celtes

- Offrir un moment de détende et de rêverie

 

Moyens mis en oeuvre:

- Un espace au calme aménagé avec des tapis et des coussins pour accueillir les visiteurs

- Une scénographie mettant en scène les histoires

- Une sélection des contes issues de plusieurs régions

 

Un extrait de ce que vous pouvez entendre...

 

 

Approchez, approchez!

Venez entendre la complainte des temps jadis.

Du temps où les mythes et les légendes avaient valeur d'histoire et de lois.

Remontons le temps, découvrons les celtes, ce peuple nomade qui s'installa dans toute l'Europe et qui connut une des civilisations les plus riches et les plus mystérieuses.

Il ne reste d'elle que de belles histoires que je vais vous conter et quelques noms de rivières, de montagnes ou de fleurs.

En ce temps là, il y a longtemps, très longtemps, si longtemps, que d'en parler j'en ai le vertige...

 

LA QUETE DES PECHEURS DE LUNE

 

En ce temps là donc, sur les solitudes arides du Massif central vivait le peuple des Pétrocures. Tout aurait été pour le mieux dans le meilleur des mondes antiques, si la LUNE ne leur avait causé quelques soucis.

En vérité on ne savait expliquer pourquoi cet astre capricieux s'avisait de disparaitre quelques jours par mois. Et on ne pouvait s'en consoler. Ce n'était pas faute de l'honnorer d'un culte scrupuleux, mais c'était peine perdu! Les anciens hochaient la tête en disant "il en a toujours été ainsi". Et les Pétrocures de se lamenter "que ferrions nous sans soleil et sans lune, perdus dans le noir, transis et terrorisés".

Un jour l'un d'entre eux suggéra de se rendre à l'autre bout du monde à l'endroit où naissait le soleil et où il surgissait de terre chaque matin. Il suffisait pensait-il de l'apprivoiser et de ramener un brassier afin d'ensemencer le ciel les soirs de nuit noire. Une troupe partit un bon matin chargé de brassés de fagots de bois secs et s'en alla au loin jusqu'au bout du plateau. Au bout du plateau que trouvèrent-ils, nul ne le sait! Peut-être cherchent-ils encore car on ne les revit jamais.

Mais voilà qu'un beau soir de pleine lune, dans un village à la lisière du plateau, on entendit de grands cris près de la cabne du forgeron.

- "Venez voir, elle est là!"

Et elle était là, au milieu de l'eau de la mare, une belle lune ronde et blanche, identique à celle accrochée dans le ciel. On aurait dit que cette dernière avait repoussée dans l'eau.

Le forgeron ne fut pas étonné du miracle, car Lug, le dieu protecteur des forgerons était aussi celui de la lumière.

Tous se réjouirent car à présent la lune semblait facile à attraper. On alla chercher un seau que l'on attacha à une corde et que l'on lança dans la mare. On hala le seau et on attendit que l'eau boueuse se stagne. Vide! Point de lune dans le seau. On recommença... sans plus de réussite. Alors on se lamenta et on pleura à regret devant cette lune bien tentante et inaccessible.

C'est alors que dans l'enclos des pourceaux, les animaux réveillés par tout ce remue ménage se mirent à grogner et à réclamer à manger. Et là, la femme du forgeron eut une idée...

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS:

 

Contes et légendes des pays celtes. MARKALE, Jean. Editions Ouest France.

Légendes er récits de la Gaule et des Gaulois. TOUSSAINT-SAMAT. Nathan (Poket Junior Mythologie)