Les Teintures antiques:

Vous souhaitez en savoir plus sur la fabrication de teintures textiles naturelles, voici un tutoriel récapitulant les techniques utilisées dans les cas les plus courants.

\'Volet historique et Fiche technique de l\'Atelier

La teinture au sureau:

L'usage du sureau est démontré par l'archéologie et la détection des colorants textiles à l'époque antique. Son utilisation semble liée à sa fréquence dans l'environnement des populations.
Les techniques mises en place étaient de deux sortes: teinture à froid (en cuve fermentée) et teinture à chaud (au bouillon).

Le sureau peut donner des teintures variant du violine au bleu jean en passant par un joli gris souris. Ces variantes sont déterminées par l'état de fermentation des baies de sureau récoltées ou de la décoction réalisée. Les adjuvants (craie ou vinaigre) et récipients utilisés (en fer ou en cuivre) sont tout aussi fondamentaux.


1 - Récoltez un plein tonneau de baies de sureau ièble ( l'autre sureau, le sureau noir, permet d'obtenir les même couleurs mais moins tenace, en outre il n'est pas toxique et peut être facilement utilisé en cuisine pour de délicieux desserts)
Recouvrez les d'eau douce et faites les fermenter pendant plus d'une semaine ou plus longtemps en maintenant toujours de l'eau. Le mélange doit mousser.

2 - Préparer la fibre: Nous avons, ici, choisi de teindre du lin, fibre d'origine végétale. L'engalage permet d'ouvrir la fibre à l'aide de tannins concentrés.

mordancage  lin

3 - Une fois, la fibre prête,  on la réserve et on commence à préparer la décoction de sureau. Dans un chaudron de cuivre, on dépose les baies que l'on recouvre largement d'eau douce (eau de pluie ou eau de source).

bouillon

4 - On dépose le tout sur un feu vif. On porte à ébullition et on laisse cuire à petit bouillon une bonne heure. Quand les baies ont rendu leur jus, on retire le chaudron du feu et on les presse pour en retirer tout le suc.

baies pressees  suc de sureau 

5 - On fait alors bouillir le lin mordancé dans cette décoction pendant plus d'un heure en essayant de maintenir la température à 80°C.

décoction de sureau  cuisson  au bout d'une heure

6 - On rince à grande eau. Les fibres rendent alors beaucoup de jus. On continue tant que de l'eau teintée s'en échappe.

rinçage  dernier bain

7 - On fixe au savon. On fait sécher à l'abri de la lumière.

8 - On range en essayant d'économiser l'eau et en évitant de polluer : on récupère l'eau de mordançage et le jus de décoction qui pourra être utilisé une prochaine fois.

recuperation